home    about    browse    search    latest    help 
Login | Create Account

Limitation des populations de ravageurs de l’olivier par le recours à la lutte biologique par conservation

WARLOP, FRANCOIS (2006) Limitation des populations de ravageurs de l’olivier par le recours à la lutte biologique par conservation. [Limitation of olive pest populations through the development of conservation biocontrol.] Cahiers Agricultures, 15 (5), pp. 449-455.

[img] HTML - English
48kB

Online at: http://www.jle.com/fr/revues/agro_biotech/agr/e-docs/00/04/1F/42/article.phtml

Summary

L’olivier est une culture relativement rustique, mais qui peut être fortement attaquée par la mouche Bactrocera oleae (Gmelin), son principal ravageur. Les parasitoïdes de cette mouche sont connus, mais leur impact sur les populations de Diptères demeure faible, faute d’aménagement adéquat du paysage et suite à une intensification abusive des pratiques culturales. Le programme d’installation de bandes florales mené par le Groupe de recherches en agriculture biologique qui a débuté en 2004 vise à rétablir des relations tritrophiques, entre la faune auxiliaire, les espèces d’insectes nuisibles et les plantes adventices, en favorisant l’installation de ces dernières. L’Organisation internationale de lutte biologique et intégrée (OILB) considère que la lutte biologique par conservation est une piste à envisager pour parvenir à une agriculture à faibles niveaux d’intrants. Nous présentons ici notre réflexion et la méthodologie que nous avons adoptée dans le cadre de nos recherches sur la biodiversité des oliveraies françaises.

Summary translation

The olive tree is a hardy plant but drupes can be heavily damaged by its main pest, the olive fly Bactrocera oleae (Gmelin). Parasitoids of this pest are well known but keep being poorly active in orchards because of the intensive use of chemicals and due to lack of lansdcape management. The aim is to select adapted flora able to attract and maintain parasitoids, and to stimulate a conservation biocontrol of the olive fly, as well as of the moth or of the black scale. The International Organisation for Biological and Integrated Control (IOBC) considers agroecology as the most relevant strategy to focuse on for a sustainable and low-cost agriculture. This paper aims at describing our objectives and the methodology we used in this new experiment on biodiversity.

EPrint Type:Journal paper
Keywords:productions végétales, ressources naturelles et environnement
Subjects: Environmental aspects > Biodiversity and ecosystem services
Crop husbandry > Production systems > Fruit and berries > Olive
Research affiliation: France > GRAB - Groupe de Recherche en Agriculture biologique
ISSN:1166-7699
Related Links:http://www.panda.org/downloads/europe/ENphotos.pdf
Deposited By: WARLOP, François
ID Code:21731
Deposited On:25 Feb 2013 08:00
Last Modified:25 Feb 2013 08:00
Document Language:French/Francais
Status:Published
Refereed:Peer-reviewed and accepted

Repository Staff Only: item control page