home    about    browse    search    latest    help 
Login | Create Account

Diagnostic et perspectives de développement de la filière viande bovine biologique des Pays de la Loire

Morel-Thareau, Bertille; Le Guen, Roger; Lambert, Annie; Schieb-Bienfait, Nathalie; De Fontguyon, Guy and Euzeon, Rebecca (2003) Diagnostic et perspectives de développement de la filière viande bovine biologique des Pays de la Loire. Programme ARPENT–Bio, INRA – Conseil Régional des Pays de la Loire, ESA / ENITIAA / IAE / INRA / CRA.

[img] PDF
1460Kb

Summary

La filière viande bovine biologique des Pays de la Loire présente les particularités suivantes :
- de nombreux acteurs n’interviennent qu’en prestation de service . C’est le cas des organisations de producteurs pour la collecte, l’estimation, le transport et la facturation des animaux, c’est le cas aussi de certains abattoirs et ateliers de découpe agréés sollicités pour l’approvisionnement des bouchers, des magasins spécialisés ou des producteurs – vendeurs. Dans l’état actuel de l’organisation de la filière et quelles que soient les compétences de ces intervenants, ils n’ont pas le pouvoir d’intervenir dans la dynamique de filière.
- Pour chaque maillon de la filière (production, collecte, transformation, distribution) nous observons une réelle hétérogénéité des acteurs. Des relations privilégiées se sont nouées entre certains transformateurs et certains distributeurs, dessinant ainsi deux voies de transformation-distribution : la voie « industrielle » et la voie « spécialisée ». Cependant nous ne pouvons pas parler de segmentation en sous-filières dans la mesure où le maillon production n’est pas segmenté. Ainsi, malgré la diversité des sensibilités des producteurs, ils ne sont pas impliqués dans le choix des débouchés de leurs animaux. Ainsi il n’existe pas de segmentation de la production en fonction de sous-filières différenciées.
- E-Bio constitue un acteur spécifique dans la mesure où les animaux ne transitent pas physiquement par cette structure mais il assure la centralisation de l’offre. Le rôle d’E-Bio est organisationnel. E-Bio sous-traite les fonctions techniques associées classiquement au regroupement de l’offre (estimation, collecte, transport) à des organisations de producteurs
Cela permet de constater que les opérateurs vraiment actifs se situent
- dans la filière artisanale par la dynamique des artisans bouchers,
- dans la filière d’accès aux magasins spécialisés par la dynamique des producteurs surtout sous la coordination d’E-Bio,
- dans la filière d’accès aux GMS par la dynamique des distributeurs et des industriels, avec l’appui d’E-Bio,
- dans la filière vente directe par la dynamique des producteurs.
L’organisation de la filière ainsi caractérisée, il s’agit maintenant de synthétiser le contexte d’expression des dynamiques des acteurs. La viande bovine bio est un des segments particuliers du marché de la viande bovine. Les producteurs biologiques et leurs organisations travaillent avec des acteurs majeurs de la filière viande bovine. Ainsi, les perspectives d’évolution du contexte et les stratégies de certains acteurs de la filière biologique ne peuvent s’appréhender indépendamment du contexte plus général de la filière viande bovine.


EPrint Type:Report
Subjects: Food systems > Produce chain management
Animal husbandry > Production systems > Beef cattle
Research affiliation: France > INRA - Institut National de la Recherche Agronomique
France > ESA - Ecole Supérieure d'Agriculture d'Angers
France > ENITIAA - Ecole nationale d’ingénieurs des techniques des industries agricoles et alimentaires
Deposited By: Thareau, Bertille
ID Code:6985
Deposited On:30 Jan 2006
Last Modified:12 Apr 2010 07:32
Document Language:French - Francais
Status:Unpublished
Refereed:Not peer-reviewed

Repository Staff Only: item control page