home    about    browse    search    latest    help 
Login | Create Account

Lutte contre oïdium sur Cucurbitacées - compte-rendu d'essai 2011

Lambion, Jérôme and Laur, Mathieu (2011) Lutte contre oïdium sur Cucurbitacées - compte-rendu d'essai 2011. [Powdery mildew control on melon : annual report 2011.] .

[img]
Preview
PDF
436Kb

Summary

En culture maraîchère, l’oïdium constitue une maladie fréquente et parfois grave, notamment sur solanacées et cucurbitacées. Le recours aux variétés tolérantes existe pour certaines cucurbitacées : concombre, melon, courgette mais la sélection se heurte à l’apparition de nouvelles souches qui contournent ces tolérances et les rendent partiellement inefficaces. La lutte directe, préventive ou curative est donc essentielle. En maraîchage biologique, seul le soufre est à la fois autorisé au cahier des charges européen et homologué en France sur certaines cultures : tomate, courgette, concombre, melon. L'objectif de cet essai est de tester des produits alternatifs au soufre, toxique contre les auxiliaires. L’essai réalisé cette année avec le même protocole qu’en 2010, mais avec une pression oïdium plus forte a permis de confirmer en grande partie les résultats de l’année dernière. Il est possible de réduire les doses de soufre appliquées (à 300g/hl), si les traitements sont assez rapprochés. Certains produits alternatifs comme le fructose semblent avoir un intérêt en cas de pression faible (essai 2010), mais une efficacité quasi-nulle en cas de pression forte (essai 2011). L’intégration dans une stratégie globale devra être étudiée. F695, seulement testé cette année ne semble pas apporter de protection. Les doses d’application et/ou la stratégie d’application doivent être retravaillées.
TTM apporte une protection intermédiaire intéressante (environ 40% d’efficacité). Cet essai a permis de mettre en évidence des produits alternatifs (Armicarb, Prevam, Bioshower) dont l’efficacité est très satisfaisante. Armicarb et Prevam devraient prochainement être homologués ; Bioshower, déjà commercialisé pour laver les fruits tachés par le miellat et la fumagine, n’est pour l’instant pas considéré comme un produit phytosanitaire et donc non soumis à homologation. Reste aussi à vérifier le profil écotoxicologique de ces produits, et s’assurer que leur prix restera compétitif vis-à-vis du soufre. La phytotoxicité d’Armicarb et du soufre observées en 2011 avec les doses/hectolitre s’est avérée bien moindre qu’en 2010 avec les doses/hectare.

Summary translation

Powdery mildew is an harmful disease of summer crops such as melon or courgette. Sulphur is the most applied fungicide to control this disease, but this product is toxic for beneficials. That is why alternative products were tested. Powdery mildew outbreak has been strong in 2011. In these high pressure conditions, Prev-Am (citrus extract), Bioshower (soap), Armicarb (potassium bicarbonate) were efficient and provided a good protection. TTM provided an intermediary protection (40%) Fructose, F695 did not provide any protection.

EPrint Type:Report
Keywords:powdery mildew, alternative products, sulphur
Subjects: Crop husbandry > Crop health, quality, protection
Research affiliation: France > GRAB - Groupe de Recherche en Agriculture biologique
Deposited By: Lambion, Ing. Jérôme
ID Code:20370
Deposited On:16 Jan 2012 09:34
Last Modified:16 Jan 2012 09:34
Document Language:French - Francais
Status:Published
Refereed:Not peer-reviewed

Repository Staff Only: item control page