home    about    browse    search    latest    help 
Login | Create Account

Protection contre nématodes à galles : intérêt de la gestion des rotations culturales

VEDIE, Hélène (2009) Protection contre nématodes à galles : intérêt de la gestion des rotations culturales. [Crop rotation as a tool for root-knot nematodes management.] . [Submitted]

[img]
Preview
PDF
1228Kb

Summary

Les nématodes à galles (Meloidogyne spp.) sont des ravageurs particulièrement préoccupants en maraîchage biologique sous abri en zone méditerranéenne. Les techniques « alternatives » ne donnent pas de résultats suffisants en conditions de forte infestation. Le but de cette étude, menée dans le Sud-Est de la France, est d’évaluer l’intérêt de l’insertion de plantes mauvais hôtes des nématodes dans la rotation dans des conditions de forte infestation. Un essai « rotation », dans lequel nous comparons une rotation « moins sensible » à une rotation témoin sensible faisant alterner une culture de salade à l’automne et une courgette au printemps, a été mis en place en 2008 pour 4 ans. Les premiers résultats techniques sont encourageants, avec moins d’attaques sur la rotation moins sensible, mais les résultats économiques sont nettement inférieurs dans cette modalité. L’étude se poursuit pour voir si la différenciation des cultures pendant 3 ans se traduit par des différences de niveau d’infestation sur une même culture sensible en 2011. En parallèle, nous avons identifié 12 espèces moins sensibles parmi les légumes cultivés dans la région par enquêtes auprès de producteurs, et évalué leur statut d’hôte par des essais au champ en comparaison à un témoin salade. Les résultats montrent que les 12 espèces sont toutes moins sensibles que la salade, et que 5 sont particulièrement moins touchées : l’oignon, le fenouil, le poireau, la mâche et la roquette. Ces espèces devraient être cultivées en priorité pour diminuer les niveaux d’infestation.

Summary translation

Root-knot nematodes (Meloidogyne spp.) are an increasing problem for mediterranean production of organic vegetables under greenhouse. The effects of “alternative” methods (soil solarisation, nematicidal amendments or green manures...) are too limited in heavy infestation conditions. The aim of this study, conducted in south-eastern France, is to evaluate, in high infestation conditions, the efficiency of inserting poor host plants in rotation to limit the nematodes reproduction. We started a 4 years trial in 2008, to evaluate the effectiveness of a poor-host rotation in comparison with a classic farming system consisting in salad crop in automn and zucchini crop in spring. First results are encouraging, showing fewer attacks on the poor-host rotation, but the economic result is lower. We will continue this study in the next 2 years, to see if the break in the biological cycle of meloidogyne with poor host crops during 3 years allows a significant reduction of the infestation level on a same susceptible crop in the two cropping systems. At the same time, we identified the lowest susceptible species by surveying organic farmers, and we then verified in the field the host status of the 12 identified species. The comparison of the 12 vegetable species’ susceptibility during 2009 summer allowed us to show that all these species are less susceptible than a salad control. Moreover, we determined 5 poor hosts of meloidogyne which could be cultivated to reduce the infestation level : onion, fenel, leek, lamb’s lettuce and rocket salad.

EPrint Type:Other
Subjects: Soil
Crop husbandry > Production systems > Vegetables
Crop husbandry > Crop health, quality, protection
Research affiliation: France
France > GRAB - Groupe de Recherche en Agriculture biologique
Deposited By: VEDIE, Hélène
ID Code:17107
Deposited On:27 May 2010 16:01
Last Modified:27 May 2010 16:01
Document Language:French - Francais
Status:Unpublished

Repository Staff Only: item control page