home    about    browse    search    latest    help 
Login | Create Account

Conservation tillage in organic farming

PEIGNE, J. ; VEDIE, H. ; DEMEUSY, J. ; GERBER, M. ; VIAN, J-F. ; GAUTRONNEAU, Y. ; CANNAVACCUIOLO, M. ; AVELINE, A. ; GITEAU, L.L. and BERRY, D. (2009) Conservation tillage in organic farming. [Techniques sans labour en agriculture biologique.] Carrefours de l'Innovation Agronomique, 4, pp. 23-32.

[img] PDF
291Kb

Online at: http://www.inra.fr/ciag/revue_innovations_agronomiques/volume_4_janvier_2009

Summary

Organic farmers are interested in adopting conservation tillage to preserve soil quality and fertility and to prevent soil erosion. Within the framework of a French national study, we compared conventional (ploughing) and conservation tillage systems in organic farming for arable and vegetable cropping systems. Field experiments and on-farm surveys were conducted in several regions of France in order to assess the effects of different tillage systems on soil fertility (physical, chemical, biological) and on weed and crop development. Conservation tillage techniques induced a more compact soil, an increase of carbon and microorganisms in the first soil layer, and an increase of earthworm biomass for very superficial tillage. Weed control was only a major problem for the very superficial tillage, which in turn generated lower crop yields than conventional tillage. The main issues raised by this programme deal with the long-term effects of these techniques on soil fertility, and the improvement of conservation tillage techniques in organic farming.

Summary translation

En agriculture biologique (AB), le labour a plusieurs fonctions : préparation des semis, enfouissement des amendements organiques et contrôle des adventices. Cependant, les agriculteurs en AB s’intéressent aux techniques sans labour (TSL) dans la perspective de baisser leur coût de production tout en préservant leur sol. Des recherches menées en grandes cultures et maraîchage AB ont été développées dans différentes régions françaises à partir de sites expérimentaux et de réseaux de parcelles. L’objectif est d’évaluer l’impact des TSL en grandes cultures (travail superficiel à très superficiel sans retournement) et en maraîchage (planches permanentes) sur la fertilité du sol, le rendement des cultures et le contrôle des adventices. Dès les premières années d’adoption des TSL, on observe une prise en masse du sol, une augmentation du stock de carbone et des microorganismes dans les 0-15 cm. La biomasse lombricienne est plus importante en travail très superficiel qu'avec les autres techniques. La baisse du rendement n’est observée que pour un travail du sol très superficiel, et quelques situations de planches permanentes en raison du développement des adventices ou de problèmes d’implantation. Ainsi, peu de différences en termes d’adventices et de rendement sont mises en évidence entre le travail du sol superficiel (10-15 cm) et le labour en grandes cultures. Les travaux présentés étant récents, des interrogations demeurent sur l’impact des TSL en AB sur le long terme, et leur intérêt d’un point de vue économique, énergétique et environnemental.

EPrint Type:Journal paper
Keywords:conservation tillage; soil fertility; weeds; crop production; arable cropping; vegetable cropping; organic farming.
Subjects: Soil
Research affiliation: France > INRA - Institut National de la Recherche Agronomique
France > ISARA - Institut supérieure d’agriculture Lyon
France > GRAB - Groupe de Recherche en Agriculture biologique
France > ESA - Ecole Supérieure d'Agriculture d'Angers
Related Links:http://www1.montpellier.inra.fr/dinabio/
Deposited By: PENVERN, Servane
ID Code:15460
Deposited On:27 Feb 2009
Last Modified:12 Apr 2010 07:39
Document Language:French - Francais
Status:Published
Refereed:Peer-reviewed and accepted

Repository Staff Only: item control page